Les ondes privées de l'Avant-Garde de Construction Transhumaniste. Mouvement d'élite technologique pour l'élaboration de l'être humain supérieur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GV3N10 : Mois #1.2

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: GV3N10 : Mois #1.2    Jeu 31 Mar - 0:02

Triste tableau.
Le corps de l'aveugle a enfin cessé de tirer sur ses sangles. Il n'y a plus qu'une sorte de tâche claire au fond du wagon, camisolée sous des cheveux noir et emmêlés, un regard blanc et fou qui se perd dans le vague.

Tout a commencé quand Ivy a reçu un appel de Saül lui demandant de prendre le prochain quart avec Mazzy, en précisant qu'il fallait lui confisquer tout moyen de communication avec l'extérieur.
D'abord Emi a protesté, pensant que Ivy lui accorderait encore un dernier message. Puis elle a négocié la possibilité d'envoyer des petits mots écrits à quelques personnes dans New Vegas.
Et comme Ivy ne cédait toujours pas, elle a brandi de quoi s'étrangler elle-même, une sorte de cordelette qui devait servir à maintenir une jupe sur la taille.

***

A présent, les deux gardiennes peuvent enfin goûter à une pause méritée, et pourquoi pas, faire connaissance ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Jeu 31 Mar - 6:25



Oh douce joie que d'être accompagnée de la triso-lolita-berserk pour surveiller une aveugle poussée dans les derniers retranchements de son désir-désespoir.

On serait en droit de penser qu'Ivy ne trouverait aucune affinité particulière entre elle et la petite neu-neu mongoloïde. Qu'elle serait au mieux indifférente. Au pire carrément hautaine. Peut être même que la présence du crache flamme lui donnerait assez de sueurs froides pour éviter tout contact ou tentative de communication avec Ma77y.

Mais jusqu'ici, trop préoccupée par le cas gratiné et les colères pathétiques d'Emily, elle ne s'était tout simplement pas penchée sur le cas du soldat d'élite S.N.O.W. Manque de temps et d'envie. Aucune autres données en jeu.

Arrive le moment où on regarde les mouches voler, arrive l'instant du creux insupportable à se demander si dans la minute qui vient Emi ne commencera pas à tousser légèrement, ou si le clébard de Saül n'ira pas lécher les gamelles pleine de pisse savonneuse pour voir quel goût ça peut bien avoir – ou encore jouer du tam-tam sur les fesses d'une Emi attachée, sans raison valable, allons donc...

Alors, assise à la table de manière toujours aussi rigide que de coutume, le regard froid d'Ivy glisse sur le visage de sa partenaire franchement retardée; un petit éclat d'amusement au fond des yeux, néanmoins.
Une idée en tête, peut être. Aucun jugement, en tout cas.


« Mazzy...
Tu veux pas jouer avec Aïe-Vie ? Avec la machine bip-bip d'Aïe-Vie ? [Information supplémentaire primordiale pour ne pas lancer la malencontreuse requête: Q: Jeu ? R: Taper !] 
»

Sur quoi elle sort de sa poche la Game-Boy traf' et, d'un coup d'index, en affichant un grand sourire un peu crispé: Tiliii.

Et de rajouter aussi sec, en agitant l'écran qui s'illumine légèrement:

« Si tu joues très très bien Mazzy, Saül sera très content et très fier.
La machine bip-bip est très importante pour Saül.
C'est un jeu à la fois facile et très difficile. 
Aïe-Vie était très forte à ça...quand elle avait dix doigts...
Tu pourras battre un jour le record d'Aïe-Vie Mazzy ?
Pour gagner pour toi et que pour toi la machine bip-bip d'Aïe-Vie ?
Ok ?
»

Rappeler la figure du chef de meute en cas de grosse connerie ou de réussite, et une récompense hypothétique à la clef. On attire pas les mouches -qui volent toujours- avec du vinaigre.

Le résultat de l'expérience est très hasardeux à deviner, voire même potentiellement dangereux, mais la gamine a l'air de se faire chier autant qu'Ivy pour la corvée de quarantaine...

Alors pourquoi pas s'amuser en pouvant se foutre la petite autiste dans la poche ?
Oui, ça pourrait être aussi la définition d'une Game-Boy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mazzy S.N.O.W.

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Jeu 31 Mar - 10:36

Mazzy est de plus en plus rarement présente dans l'enceinte de New-Vegas, on l'appercoit parfois en coup de vent au campement scarfié mais elle ne reste jamais longtemps, une visite à papy pour faire coucou et lui laisser la lessive, puis elle re-disparait dans le dédale de tunnel qui entoure la cité-taupinière faire on ne sait quoi, personne ne lui pose de questions vu que de toute façon c'est rares qu'elle y réponde. A vrai dire la dernière fois qu'on l'a vu c'était lors de la réunion, ici même dans ce wagon, où elle n'était pas dans son assiette. Là, elle semble beaucoup plus éveillé.

Son lance flamme est posé dans un coin, le couteau de chasse habituellement fixé à l'extrémité de l'arme est maintenant glissé à la ceinture de la clone, sa lame est longue comme sa cuisse.


rrrrrrOOOOoh...

Roucoule-t-elle d'étonnement en roulant des yeux. Mazzy n'avait jusque là pas remarquer le crochet d'Ivy, maintenant elle ne voit plus que ça et le fixe, la gueule ouverte.


Leeuh-jEuu ? Viiii-OOO-kééé ! Leuuh-jeuu-sséé-Kh-kou-WAa ?


Il faut attendre que la musique 8bit démarre pour que Mazzy délaisse la prothèse et s’intéresse à la gameboy mais vu que ce n'est qu'une boite grise avec des boutons qui font bip sur de la musique, bref une radio, aucune connexion neuronale ne s'établit entre l'objet et le concept de "jeu". Le ludique pour Mazzy c'est jeter des cailloux sur les rats ou dessiner des bonhomme avec son caca. Il faudrait un peu plus d'explications.

Sss-séé-khou-AAA-leee-Jeeuu-aAh-AAAah-yeuh-vii ?

Dans son dos, Mazzy imite un crochet avec l'index de sa main, pour voir ce que ça fait, elle espère que l'arme fait parti du jeu. C'est tout sauf discret.

Aaah-lééé-hon-fééé-leu-j-j-JEUH ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Jeu 31 Mar - 13:07

Ivy, après avoir enclenché un mode de jeu, pose la Game-Boy sur la table, l'écran tourné vers leurs yeux grâce au dôme étrange qu'elle présente au cul.
Elle incline son bras gauche de façon à ce que le crochet se pose sur le milieu des touches directionnelles. Tandis que son pouce droit côtoie le A et le B.
Pas besoin d'expliquer le principe, apparemment.
C'est hypnotique et instinctif.
Si elle ne comprend pas après la démo et après s'être dépatouillée elle même, c'est tout simplement foutu.


« Observe bien ce que je fais, observe bien l'écran.
Toi tu joueras avec tes deux pouces.
Ok ?
»



Le bout du crochet s'agite frénétiquement de l'une à l'autre des touches sans quasiment se lever. C'est presque surhumain, cette vitesse vis à vis d'un handicap pareil et d'une ergonomie particulièrement hasardeuse.
Le pouvoir magnétique de cette extension de prothèse sur le regard ahuri de Ma77y, lié aux notes répétitives -voire carrément pète-noix - et à l'action du jeu donne clairement le ton du caractère hautement autistique de la séance.
Ne reste plus qu'à décoller la console de la table et la confier entre les mimines de la drôle de bestiole, juste après avoir réenclenché le même mode de jeu... On commence directement dans le vif du sujet.
Ouch.
Dans le genre démerde toi...
Ivy a l'air d'y croire pourtant à fond.


« Joues bien avec tes pouces. Réfléchis vite. Go. »

Un bref regard méfiant vers la masse lointaine d'Emi, avant d'en revenir, les yeux coulant presque de tendresse, à la petite chose meurtrière prétendument débile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mazzy S.N.O.W.

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 2:37

Mazzy attrape le jouet, l'objet est suffisamment ergonomique pour que ces pouces viennent naturellement se placer sur les boutons. La partie commence.

Un genre de caillou tombe du haut de l'écran. A l'aide des bouton, on peut le faire bouger. Arrivé en bas, il s'arrête et un caillou différent apparait pour chuter à son tour.


*froncement de sourcil*

Ooh-kééé...

Lentement (elle joue au level 0) mais surement les cailloux s'accumulent. Ils n'ont pas l'air d'être placés de manière aléatoire mais le but de leur disposition semble plus esthétique qu'autre chose. C'est qu'elle a une âme d'artiste la petite autiste. On est loin du pétage de high-score.

Spoiler:
 

Et ça s'entasse, et ça s'entasse...quand tout à coup, allez savoir ce qui lui prend, elle fait une ligne ! Les cailloux bien alignés clignote et disparaisse dans un tilili jubilatoire.

Ooouooh ! Sséé-maA-zii-kha-fééé-sss-aAh ?!

Ça lui plait mais les cailloux continuent de s'accumuler dans une tentative d'art post-retro-contemporaine. Elle n'a toujours pas compris.


Spoiler:
 

Quand le phénomène vient à se reproduire elle part dans un long gloussement entrecoupé de reniflement porcin. Elle tend la console en direction d4ivy pour lui montrer l'ecran.

Cééé-maA-zii-kkaa-fééé-ti-liliii ! Fooo-fèèè-rRr-euh-laaa-lii-niii-Euh.

On dirait que ça commence à rentrer. La neuneu retourne à son jeu en chantonnant "ti-liliii" une demi-douzaine de fois, si elle joue trop longtemps elle risque de le faire en permanence. Mais ! Il n'y a plus de cailloux à l'écran ! Ils sont tous partis pendant qu'elle regardait ailleurs. Il n'y a plus qu'une sentence :

Game Over, 2 lignes.


PEEU-TIIIN !!

Bien qu'illettrée, Mazzy comprend très bien le concept et "jeu fini", ça lui plait moyen. Elle secoue donc la console en gueulant dessus.

T-t-t-TA-GEEUHL ! Tééé-KaAA-ssséé-PEEUH-TIIN ?! NGGGnnN !

D'ici peu le gameboy risque de finir encastré dans le mur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 5:40

Au fond dans la pénombre, le cocon sursaute entre deux sanglots. Sa respiration siffle parfois entre ses dents serrées. Les coups de la gamine assénés sur la table la sortent de sa résignation.
Elle relève son visage, humide de larmes et de salive. Des mèches fines se collent à sa peau.

Ses yeux brillent à nouveau, elle est plein d'espoir.

Elle semble avoir trouver une idée pour se libérer...

Elle crie. Avec ses dernières forces.


"...Mazzy ! Viens m'étrangler ! Mazzy ! Saül vient de te demander de m'étrangler !... Tu reviendras jouer avec Ivy après..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 5:42

Ivy ne bronche pas d'un poil, et laisse la gamine s'exciter sur l'objet, même si sans doute des gouttes de sueur commencent à perler sur l'arête de son nez. Appréhension contenue. C'est solide ce machin, et remontable grâce à ses compétences, mais avec la force de taureau de Ma77y, elle peut très bien s'écrabouiller en mille morceaux jusqu'à ce que tout soit parfaitement irrécupérable.
Voire se flanquer dans la gueule d'Emi, et ça aurait l'air chouette.

Ivy frappe son crochet sur la table, trois fois, trois fois, trois fois. Tac tac tac, tac tac tac, tac tac tac.
Et d'un air grave, elle annonce une terrible nouvelle, oooooh combien émouvante, sans doute, pour le pauvre cerveau en ébullition de Ma77y...
La terrible nouvelle, c'est peut être de comprendre que, pour la première fois de sa vie, elle a essuyé un échec copieux.
La défaite.


« Le jeu est pas cassé. T'as perdu. Tu comprends ? T'as perdu. On perd toujours à ce jeu.
Aïe-vi perd. Les ordinateurs perdent. Saül perd. Mazzy perd.
C'est un jeu infini infini jusqu'à ce que tu perdes.
Le but du jeu est de faire le maximum de lignes possibles, comme Mazzy a fait deux fois...
Et s'améliorer à chaque fois, pour perdre le moins rapidement possible.
Si tu casses le jeu, tu auras toujours perdu. 
Le but n'est pas de gagner, mais de devenir de plus en plus fort.
Il y aura toujours un ennemi plus fort que toi.
Ce jeu, c'est la vie.
»

Elle désigne la Game-Boy d'un vif élan de crochet, en laissant toujours le soldat S.N.O.W décider de la suite des événements.
Violet a quand même un sacré grain, quand on y pense...


« Si tu as compris, recommence, amuse-toi et améliore toi.
Sinon, casse le jeu, et tu ne t'amélioreras jamais.
Tu perdras définitivement la partie.
 »

Et là, Emi commence son sketch. Horreur. Bad karma. Ivy se raidit d'un bloc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Cash

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 6:35

Bad karma...

Après sa conversation radiophonique avec la taupe, Malicia avait sombré dans un sommeil agité avant de ce réveiller en sursaut quelques heures plus tard, un éclair de folie perçant l’opacité souffreteuse de ses yeux.

Elle c’était armée d’un couteau et c’était dirigée vers l’endroit qu’Emi lui avait indiqué avec la ferme intention de recueillir du sang de cette jeune agnelle à robe blanche.



*BLAM BLAM BLAM*




*BAM*

Trois coups des avants bras suivis d’un autre de rango dans la porte fermée retentissent avec fracas. Plus de bruit qu’autre chose cependant, car ce n’est pas avec la force hargneuse d’une petite tatouée rachitique et over défoncée qu’un tel panneau céderas.

- Putain d’sa race…

Dans son cerveau embrumé par nombre de substance psychotrope, Malicia voix l’image de Marie Typhoïde, la porteuse de peste, déambulant dans les rues d’une citée médiévale dévastée par les flammes et croulant sous des amas de cadavres décharnés. Quel tableau c'était! Elle sourit béatement, s’imaginant sous les traits maladifs de la belle dame.

Si elle avait eu connaissance plus tôt de la présence de ce mortel virus en ce lieux, elle s’en serait emparée et l’aurais répandu sans l’ombre d’une hésitation. Comme il serait bon d’être le détonateur de la fin des hommes, comme ce serais jouissif de sentir une telle puissance de destruction parcourir son corps et en irradier d’autres !

Un kif d’enfer qui reléguerait les charniers de la Ville Rouge au rang de guillemets, de prélude miteux à un pied mémorable. Elle rit... Et ce rire fait peur…


*BLAM BLAM BLAM*

- Ouvrez-moi, putain d’merde !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mazzy S.N.O.W.

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 7:33

Ivy lui parle d'infini...
Mazzy fait mine de l'écouter, ponctuant ses propos de judicieuse remarque comme :


Méé-léé-kaa-séé...
Aa-puuu-léé-kaa-iiou...
Naan-MaA-ziii-léé-foôô-Rrr...
MaA-zii-veu-leuh-j-Jeu-mé-Sséé-Kaa-sséé...


Elle n'a rien écouter. Elle veut jouer à Tetris, c'est tout. Plutôt qu'une leçon de vie, elle préférerait qu'on lui montre où est le bouton start.

...

Les suppliques d'Emi n'ont aucun effets, le soldat Snow a déjà ses ordres et ce sont des ordres directes. On ne la lui fait pas. Elle gueule un coup.


Sss-paa-vréé !
T-ta-Geu-Leuh !
Sss-paa-vrééé.


...

*BAM BAM BAM*

Sa main se saisit immédiatement du manche de son couteau (sans toutefois lâcher le gameboy), mais dès qu'elle identifie la voix de Tata Malice derrière la porte, la clone se détend. Elle relâche son arme et se dirige vers la porte pour ouvrir.

OOoh-Maa-liisss-ré-paa-rééé-leu-jeuh-kaa-sééé ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 8:49

C'est définitivement la merde. Qu'Emi fasse son plan foireux, passe encore.
On frappe à la porte, et c'est pas le gentil facteur.
L'autre demeurée va ouvrir au pitbull enragé sous psychotropes.
Quand on est la seule à peu près saine d'esprit dans la pièce, on flippe sa race. Surtout quand on a aucune chance de contenir la situation, que ce soit avec des mots ou avec des coups.
Va essayer d'être diplomate avec un couple composé d'une handicapée mentale imprévisible et d'une psychopathe en furie. Aux forces incommensurables.
Un seul avantage: la résistance de son corps.

Alors on décroche vite fait bien fait le combiné de la radio pour prendre la fréquence de Saül:


« C'est la grosse merde. V'nez nombreux. Et fissa. »

Terminé, les doigts lockent les boutons de transmission sur off.
Ivy écarte violemment la table de son chemin, saisit au vol un bâillon, puis fonce vers Emi en écrasant son genou dans la poitrine de la malade, pour dans le même temps lui clouer le bec définitivement. Les gestes sont brutaux, instinctifs, n'ont plus rien de guindés ou de mesurés.
Elle plonge sa gueule en face des yeux vitreux de la victime, lui soulevant le menton avec son crochet.

« TA GUEULE !
FERME TA PUTAIN D'GRANDE GUEULE !
J'T'AURAI DEJA BUTÉE ET BRULÉE D'PUIS L'PREMIER JOUR, ALORS ESTIME TOI HEUREUSE DE TOUT C'MERDIER, JUSTE POUR TA GANACHE D'GROSSE CONNE !
»

Ivy s'assoie alors cul contre son flanc, le corps camouflant à moitié Emily attachée, les bras tendus devant elle, le regard tantôt rivé sur l'arrivée de la tornade, tantôt sur la trappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 9:49

Elle pestait déjà contre l'obéissance sans faille de la gamine, quand elle entend frapper à la porte.
Elle tourne le visage vers cette issue depuis quelques temps déjà condamnée. Elle se trémousse légèrement d'excitation. Enfin de la visite.

Puis c'est la voix de Malicia. D'un coup, d'un seul, lui apparaît en un flash grondant la conversation qui avait eu lieu quelques heures plus tôt grâce à son poste confisqué...


"Moi j'suis contre... Pas envie d'me r'taper encore c'rituel à la con..."
"Mon refus serait mal venu."
"A ouai merde... l'rituel a la con c'est pour les Scarifiés....Et genre pour ca on a pas l'choix....Fais chier..."
"Si tu veux, je te refile mon petit virus, tu auras une excuse valable pour éviter le rituel, Malicia."
"L'trip est cool?
"Possible. Ça te coûtera à peine trois orgasmes... Je te les rembourserai juste après."
....
.....
"Ca m'parait cool la taupe... Tu t'caches ou?"
"A la maison. Enfermée à clef."
"Malicia, pas d'sang, pas d'éclat. Tu veux vraiment pas rechopper sa saloperie."
"Putain, j'm'y connais en truc zarb... Et ca, ca s'rais carrément barge... J'adore... J'arrive..."


Elle s'agite. Enfin quelqu'un vient la soulager. Lui apporter le contact que son corps réclame depuis des jours et des jours. Lui offrir du plaisir. Même Saül était resté à bonne distance d'elle comme d'une pestiférée.

Des larmes brûlantes de reconnaissance remontent mais n'ont pas le temps de faire le grand saut, puisqu'elle se prend genou, insultes, écrasement presque simultanément.
Elle ne comprend pas la réaction d'Ivy et bien trop faible pour protester, elle s'enfonce dans la banquette, sous le corps de sa protectrice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty Vicious

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 10:17

Pas manqué.
Elle s’en était doutée. Depuis la conversation radio, et malgré le fait que Saül ait balayé l’idée d’un revers de main, comme si c’était impossible.

La punkette, capuche relevée sur la tête, est postée non loin du wagon d’Emi. Dans l’ombre, pour qu’on la remarque le moins possible. Elle est assise, visiblement occupée à tailler des bouts de bois. Mais ses yeux se lèvent régulièrement vers la masse sombre et imposante du petit habitat.
La nana est une vraie psychopathe. Camée jusqu’à l’os, en plus de ça. Si elle en prenait un peu plus, ce serait l’OD à coup sûr. Le genre de junkie incontrôlable, capable de tout et n’importe quoi. Et le genre de tarée à aller au bout de ses paroles.


*BLAM BLAM BLAM*

Elle l’entend avant de la voir. La silhouette rachitique s’excite sur la porte du wagon. Porte qui cède, non pas sous ses coups, mais ouverte de plein gré. Ouverte ? Inutile de réfléchir à la question. Liberty se lève, et se glisse avec agilité vers les toits.

De longues secondes après l’appel radio d’Ivy. Un atterrissage dans la pièce. Peut-être pas le premier secours espéré : petite, sans aucun doute bien moins forte que Malicia. Mais la blondinette a l’avantage d’être un peu plus résistante, et surtout d’apparaître avec un arc accroché dans le dos et une machette à la main. La psychopathe, elle, n’a pas l’air armée.
Elle avise rapidement la situation. L’appel radio n’a pas été entendu, mais elle se doute bien que ça n’est pas la joie. Machette baissée vers le sol, visage détendu, Liberty fait un pas de côté. La voilà entre, d’un côté, les machines de guerre Malicia et Mazzy, et de l’autre une Ivy un peu débordée et une Emi en sale état.

Allez, un peu d’humour mal placé. Histoire de gagner du temps, pendant que le reste de la cavalerie arrive.


- Réunion tupperware, z’auriez pu m’inviter quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Cash

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Ven 1 Avr - 10:46

*BLAM BLAM…*

Cette fois si, la porte ce dérobe sous son troisième coups de semonce et ses avants bras ne rencontrent que le vide tandis que la pièce tantôt cachée ce dévoile à ses yeux. De sa main exempte de couteau, elle ébouriffe la chevelure crade de la petite passe partout improvisée. A l’observée, on dirait qu’elle flatte l’encolure d’un chien pour le récompensé d’avoir rapporté la baballe.

Un instant, son regard ce perd dans le vague, comme si elle ne faisait plus la connexion entre sa présence ici, et le but de sa présence ici. Ma77y la serine avec ses problèmes de jeu, elle bloque quelque instant sur la petite console que la demeurée lui tend à la manière d’un enfant de cœur avec son saint sacrement.

Elle a déjà vu un truc comme ça dans son bunk’, enfermé derrière une vitrine dans un musé qu’elle braquait. Ses yeux papillonnent et ce posent sur Ivy squattant une banquette avec l’air de celle qui cache quelque chose. Tout lui reviens dans un éclair de pure folie et elle oublie tétris, elle ce sent revivre l’époque bénie ou chacun de ses gestes n’était dicté que par l’envie et la nécessité du moment. Comme ca lui semble loin…

Liberty est apparu comme par magie, elle parle mais ses mots n’ont aucun sens. Dans la main de Malicia, une lame scintille à la lumière artificielle d’un néon tandis qu’un indicible sourire lui strie le visage.


- J’crois qu’c’est l’heure d’ton rituel Scarifié la taupe… T’entend… Elle m’appelle…

Le mètre cinquante six de Malicia s’ébroue finalement et ce dirige lentement vers la couche gardée par le Cerbere Ivy, son teint est cireux et d’épaisses gouttes de sueurs dégoulinent le long des chemins que forment ses petit muscles tendus, durs comme pierres. Elle irradie la dangerosité, l’animalité, tous ses instincts de machine à tuer semblent sublimés, comme si elle était de retour dans les mortelles geôles qui ont fait-elles ce qu’elle est.

- Marie Typhoïde veux sortir du tableau…


Le rire est aliéné, extatique, caricatural… Mais il est surtout effrayant, effrayant car vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 0:54

La décadence, c'est la bonne ambiance. Certes.

Marie Thyphoïde. Malicia serait plutôt du genre à être une secte comme Aum Shinrikyō pour l'Ebola à elle toute seule.

Un regard vers Liberty. Un autre vers Cash. Ping-pong. Sueur abondante. Les yeux commencent à piquer.

Ivy desserre les dents et installe confortablement ses bras le long des couvertures, sur les coudes, en relâchant la pression de ses épaules, mais en s'appuyant le dos contre le côté du bide d'Emily. Seules les muscles de ses jambes semblent se contracter, palpiter, beaucoup plus nerveux et alertes que le reste de son anatomie.
L'air faussement détachée, en fixant tout de même la lame:


« Alors la junk', qu'est c'tu veux ?
Crever dans l'heure qui vient, ou bien dans trois mois en pouvant pas apprécier l'fruit d'ta connerie ?
 »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saül
Admin
avatar

Messages : 618
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 3:21

« C'est la grosse merde. V'nez nombreux. Et fissa. »

Quand l'appel a retentit sur la fréquence de Saül, il y a de cela plusieurs longues minutes, il n'a pas prit le temps de réfléchir, gueulant juste sur la fréquence Scarifiée :

"Tous aux wagons d'Emi, MAINTENANT!"

Avant de se casser du campement pour courir comme un dératé. C'est à toute vitesse que le borgne a traversé la ville. Pour sûr il a sans doute faillit percuter en chemin quelques travailleurs sans personnalités et à l'oeil morne en chemin pour la serre ou peut être pour les cuisines allez savoir. Peut-être même en a t'il renversé un au passage. C'est quand une masse comme ça vous percute en trombe, y a de quoi largement décoller.

Quoi qu'il en soit c'est à cet instant que le borgne arrive, complètement essoufflé, tout rouge, dans la salle à la porte défoncée, Malicia lui tourne le dos, il ne voit pas l'arme qu'elle a dans la main. A côté de ça, Liberty et Ivy... ok... il a pas encore tilté ce qui se passait exactement. Pourquoi la porte est-elle défoncée? Y a pourtant aucun "extérieur" dans les parages.


"C'EST QUOI LE BORDEL?"

Braille t'il alors.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actiongenetique.forums-actifs.com
Malicia Cash

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 3:26

La junky arrête sa marche en avant et incline légèrement la tête, comme pour observer sa nouvelle ennemie sous un angle nouveau. Elle à toujours considéré la mort comme le pendant de la vie, la fin comme la seule explication du début, elle ne l’appréhende pas. Qu’elle soit là ou non pour assister au big bang final, cela importe peut, ce qui compte en revanche, c’est qu'il arrive.

Cela c’était presque produit lors du grand chambardement, mais le problème des rats, c’est la profondeur de leurs terriers. Alors l’humanité avait survécu, pullulant dans des bunkers et recrachant toute sa lie en surface. Qu’en auraient-ils bien à foutre ceux là, à l’abri sous des tonnes de roche, qu’elle déclenche un second apocalypse dans leur déversoir à cancrelat ?


- Fais chier !

L’idée fait son chemin, imposant la vacuité de son objectif, éreintant son inflexible détermination. Ce qui était encore il y a peu une mission sacrée fait office à présent de demi mesure, de jet d’urine dans le bois creux d’un violon.

Elle ce gratte vivement les cheveux qu’elle n’a pas, comme pour remettre en place ses pensées. Mais rien n’y fait, l’étincelle ne rejaillis pas. Elle avise la blondinette, puis la pouffiasse qui viens de lui manger le cerveau.


« C’est quoi ce bordel ? »

Dans le langage Malicien, ca s’appelle une opportunité… Elle fait deux pas brusque sur le coté, puis avec une célérité vipérine, lâche son couteau et ce saisit du lance flamme que Mazzy à laissé appuyé mollement contre le mur. Elle fait faire un quart de tour à une vanne puis appuie sur un petit bouton cliquetant. La veilleuse du bruleur émet un sifflement constant de gaz qui ce consume tandis que le canon ce braque en direction de Liberty, n'attendant plus qu'une pression du doigt pour commencer son festin.

- Mazzy bordel… J’t’ais d’jà dis d’pas laisser trainer ton Feu n’importe ou nan ? J’crois qu’t’as raison la psy, c’t’affaire vaux pas vraiment l’coup…


Puis s’adressant à blondy…

- Toi, laisse tomber ta machette, ou j’te t'ransforme en torche vivante…


Dernière édition par Malicia Cash le Sam 2 Avr - 3:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty Vicious

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 3:48

Et c’est à cet instant que la cavalerie arrive. Concert de martèlement de sabots et de piaffements des chevaux, trompettes et cris de guerre. L’ennemi est encerclé, il n’y a plus rien à faire, l’issue est certaine. Et c’est le V de Victoire qui se dessine au-dessus de nos courageuses troupes, dans un happy end de film américain un peu mièvre, il faut bien l’avouer.
Enfin, en théorie. Parce qu’en pratique…

En pratique, déjà, le renfort met du temps à arriver. Temps pendant lequel la machette s’est un peu levée, et la blondinette replacée devant Ivy, à l’attention de laquelle elle a d’ailleurs glissé quelques mots.


- La contrarie pas. Elle est complètement arrachée, donc capable de n’importe quoi.

Une psychopathe, on vous dit !
Pour autant, Liberty fait preuve d’un calme surprenant, face à l’hystérie de la tatouée. L’habitude, tout ça… A force, on apprend à gérer. Même si la lame lui a échappé au premier coup d’œil. Une lame qui échappe aussi à Saül, d’ailleurs. Le chef Scarifié arrive en braillant, sans analyser correctement la situation, sans prendre la peine de se tenir à distance de Malicia ou mieux, de la mettre au sol. Niveau cavalerie, on a vu mieux.

Canon de lance-flammes face à elle. Le visage de la blondinette ne trahit aucune émotion, pendant qu’elle pose lentement la machette au sol. Pas de lâcheté, non ; rien que de très sensé. Elle sait que la menace pourrait être mise à exécution.
Petit sourire à Saül, et geste de la main nonchalant pour désigner la tarée.


- Visite de courtoisie d’la part de Malicia. T’sais, à propos d’un certain échange genre virus contre orgasme, un truc comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Cash

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 4:07

///les position sont elles correctes? Very Happy (soit pas jaloux du talent surtout, Eugène)



///

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mazzy S.N.O.W.

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 4:27

A force d'appuyer sur tout les boutons, Mazzy fini par réussir à réparer son jeu en lançant une nouvelle partie. La musique redémarre, le volume à fond, ajoutant un peu plus de stress là où il y en avait déjà bien assez.

musique

C'est pas très malin de filer un Tetris à une clone de combat autiste juste au moment où on en aurait besoin. Elle se désintéresse de la scène, même le fait que Malicia s'empare de son precieux lance-flamme ne semble pas la faire sortir de sa transe vidéo-ludique, tout juste commente t-elle sans lever le nez de l'écran.

*ton qui se voudrait préventif et professoral mais s’apparente plus à des ordres aboyés*

Aaa-taa-ssii-hon-leuh-feu-feeuh-cééé-ch-choo ! Paa-fééé-lééé-bééé-tiii-zeuh !!

En effet, et c'est finement observé de sa part, utiliser ce genre d'arme dans un espace clos et restreint comme ce wagon pourrait éventuellement être considéré comme une bêtise. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle la laisser dans un coin, pour ne pas faire de bêtises.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saül
Admin
avatar

Messages : 618
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 4:47

Tout les muscles se son corps se tendent, il se raidit. Pas besoin d'une seconde de plus comprendre ce qu'il se passe. En gros c'est la merde et ils courent droit dans le mur. La pensée de prendre son arme passée en bandoulière pour foutre une balle entre les deux yeux de la Cash lui traverse bien entendu l'esprit, mais il n'a pas n'importe qui en face de lui. Il a une scarifiée tout aussi meurtrière que lui et aux réflexes affûtés. Toutes les amphet' et la coke qu'elle a sans doute dans le sang doivent de plus la rendre bien nerveuse et à la gâchette facile. Il faut trouver une autre approche. Les deux mains du borgne se lèvent lentement en signe d’apaisement.

"Mazzy.... repose ton jeu..."

Il ne quitte pas Malicia de l'oeil, à aucun moment, se tient prêt à réagir, sur le qui vive.

"Ok Malicia.... on va où là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actiongenetique.forums-actifs.com
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 6:13

Ivy "profite" de l'agitation malsaine de Malicia sur le cas de Liberty, et de l'arrivée d'un Saül plutôt bonne pâte, pour tourner le visage vers la tête furibarde ou vaporeuse d'Emily.
De quelques doigts, elle retire les cheveux bruns qui encombrent son front luisant, pour bien dégager l'éclat de son regard. Une brève vérification du bâillon, ensuite. Puis des liens en place, de la camisole.
Elle darde l'aveugle d'une mine dégoutée, non compatissante, sans empathie.
Les gestes sont lents mais distants, froids comme la mort. Elle grogne même entre ses dents, sans même ouvrir la bouche plus que ça...


« Pétasse... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène Witt

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 6:30

Un cri raisonne sur la fréquence scarifié.

"Tous aux wagons d'Emi, MAINTENANT!"

Pendant qu'à l'Alambic, Witt jette un regard interrogatoire à un verre de scotch. Le caporal est au comptoir, noyé dans une sorte de contemplation du vide assez significative. Comme si il attendait une réponse à la grande question de sa vie : Mais où est-ce que j'ai bien pu merdé ?
L'appel du chef sonne comme un réveil après une bonne cuite (à laquelle il travaille assidument) : douloureux. Un rictus associé vient se dessiner sur le visage du militaire. Il soupir fortement puis se laisse aller à un commentaire pour lui-même... ou pour l'assemblée. Pour tout dire, il n'a même pas fait gaffe à la présence ou non, d'autre personne dans le troquet.


J'en... j'en ai rien à FOUTRE!

L'intention est là, mais ca reste hésitant. Pas franchement convaincu lui-même.
Il s'enfile son fond de verre d'un trait. L'écrase sur le comptoir, et prend la porte... en grommelant dans sa barbe (qu'il n'a pas).


Font chier... 'culé d'merde... eskejleurfaischieravecmaviemoi? ... Merde

"Direction le wagon médical, mais tranquillement hein? Faut pas déconner non plus.
On va pas speeder, on dira qu'on était aux chiottes avec la merde au cul. Bonne excuse ça.

...

On charge son arme? Au cas où? On pourra pt'être même flinguer le vieux croulant si ca s'trouve. Voila qui pourrait remettre un peu de joyeuseté dans cette journée pourrie. Allez hop approuvé!

...

Mais tu va rentré dans c'putain de trou oui! Merde, il est où ce con?"


Et voila notre soldat qui se dirige sans empressement vers les wagons médicaux, à moitié titubant, essayant -sans trop de succès- de chargé son gun. Spectacle loin d'être discret, surtout en pleine rue.
Bourré et armé... même si le garçon n'est pas méchant, ca sonne pas très bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 6:47

L'aveugle ne réagit pas. Aucun mot, aucun mouvement, alors qu'à deux mètres d'elle, c'est la fête.
Et lorsque Ivy soulève les cheveux de son visage et qu'elle lui intime combien elle la déteste, même absence de réaction. Les yeux clos, le sang a quitté ses lèvres... Elle respire encore mais c'est bien la seule chose qu'elle s'acharne encore à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Cash

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 7:15

Elle n’a plus l’intention de répandre le virus, cette idée c’est échappée des limbes de son cerveau comme si elle ne l’avait jamais habitée. Cependant, un trop plein de hargne lui compresse les entrailles, un trop plein qu’il va bien lui falloir déverser quelque part.

Comme ça aurait été classe de sortir un petit truc du genre « Détend toi Saül… On est grave bien ici… En famille… On l’a tous notre petite balafre à la con… » Oui mais voilà, Malicia n’a jamais été très bavarde, alors pour ne pas trop les désarçonner d'une seule traite, elle ferme sa gueule et ignore la question du Scarifié en chef.

Ses yeux, habituellement aussi insaisissables que des insectes saoulés de pollen sont restés plantés sur le visage de la petite blondinette à l’humour volubile depuis qu’elle c’est saisie de l’arme. Elle ne lit pas de crainte sur son faciès, et pour cela au moins, elle la respecte, ne serais-ce qu’un peu. Mais si l’adage dit que la peur n’évite pas le danger… Malicia y ajoute mentalement un alinéa, son absence non plus…

Elle s’approche lentement de la silhouette anormalement détendue, un doigt assuré caressant la froide gâchette. N’est-ce pas aussi de la folie que de regarder la mort en face sans même sourcilier ? Elle est certaine que c’est bien ce qu’en auraient pensé nombre de ses psy...

Elle s’arrête à un mètre tout au plus de la cible de son attention, et cette dernière doit sentir la chaleur dégagée par la flammèche du bruleur lui chauffer doucement la couenne du ventre (surtout si elle est aussi dénudée que sur la photo).

Elle sourit à miss blondie et lui adresse un petit clin d’œil, l’air de dire « On s’marre bien, hein ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty Vicious

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    Sam 2 Avr - 13:11

De la folie ? Un courage hors normes ? De l’inconscience ? Allez savoir.
Liberty ne recule pas. Elle ne grimace même pas, quand la chaleur de l’huile enflammée vient lui chatouiller désagréablement le ventre. Ses yeux clairs fixent ceux de Malicia qui, pour une fois, ne vrillent pas non plus.

Et toute sa force mentale est concentrée sur un objectif absurde mais auquel elle peut, au moins, se raccrocher, à défaut d’un secours concret : la phrase « Faites pas de connerie » tourne en boucle dans sa tête, une petite voix la hurle même, comme pour tenter de la transmettre à ceux qui l’entourent, Ivy et Saül en première ligne. Si la première se remet à gueuler, ou si le second tente une manœuvre qu’il rate, c’est foutu.
La blondinette rend son sourire à la tatouée. Pas sûr que les deux s’éclatent autant, après tout, l’humour c’est sacrément subjectif, surtout dans ce genre de situation. Mais la contenance est la même. La menacée reste droite, pouces dans les poches, une jambe qui part un peu sur le côté, posture détendue ; pendant que la menaçante ne baisse pas d’un poil le lance-flammes et qu’elle irradie toute sa dangerosité. Chacune est fidèle à elle-même, quoi.

Ça risque même de devenir vite chiant, si l’une des deux ne se décide pas à réagir.

C’est donc la voix un peu cassée de Liberty qui se fait entendre, alors qu’elle désigne la machette qui repose au sol :


- Si tu m’crames quand même, tu respectes pas l’deal. Avoue qu’c’est pas super fair-play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.2    

Revenir en haut Aller en bas
 
GV3N10 : Mois #1.2
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Compote de poires au pain d'épices ( 8 mois )
» [Kornmehl, Ariella] Le mois des papillons
» Vos plus belles photos du mois de novembre 2009
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours
» [Paye ton armée] Compte-rendu premier mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Act as a Celebration of Technology :: Ondes sécurisées :: De partout et d'ailleurs-
Sauter vers: