Les ondes privées de l'Avant-Garde de Construction Transhumaniste. Mouvement d'élite technologique pour l'élaboration de l'être humain supérieur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GV3N10 : Mois #1.3

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Lun 4 Avr - 20:22

Elle profite de l'assoupissement d'Ivy pour détailler avec ses doigts ce qui semblait vibrer. Curieuse, elle découvre cette partie de son anatomie.
Même si certains contacts étaient glacés et trop fins pour être sa chair, elle était loin de se douter de l'existence même d'un crochet, et par conséquent, d'une main amputée.

Enfin, ce calme ne dure que 5 minutes, car l'aveugle repense bientôt à l'intimité dans laquelle elles se sont mises toutes les deux. Elle commence à secouer son visage de baisers, et comprimer son corps de caresses, prenant bien soin d'éviter les zones possibles de transmission du virus.

Elle attend qu'Ivy montre des signes de son réveil pour lui murmurer :


"Nous devions parler ...? "

Oui. C'est comme çà qu'elle voit ses prochaines conversations. Au lieu de partager un verre, un repas, une table, ce sera en partageant un plaisir devenu bien plus essentiel depuis ces dernières semaines.

"J'aimerai savoir pourquoi un crochet. Plutôt qu'une autre forme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Lun 4 Avr - 23:21

Difficile à croire qu'elle ait pris plus de plaisir qu'Emi et pourtant, elle est en nage, cassée, les pupilles dilatées, vaporeuses, ses cheveux en tentacules huileuses, comme si elle venait de baiser toute une fichue mâtinée.
Le bras gauche terminé par la prothèse de poignet est dur, le biceps est gonflé et tressaute un peu, l'épaule est prise de légers tremblements, les veines et les articulations saillent.
L'entrejambe du treillis est trempée, présente une auréole foncée, comme si elle s'était faite dessus... Ce qui n'est pas tout à fait exacte, puisqu'il ne s'agit pas d'urine...
Elle reste affalée dans la moiteur de la couche, plombée de sueur, comme un dauphin hagard et visqueux écrasé sur une plage de vase. L'horizon est bouché par le corps laiteux de l'aveugle.
Comme dit le dicton pêchou: « Y'ôvôit une tel'purée d'pois qu'les mouettes étôient ô pieds di-don'. »
Le rythme des mots est lent, haché, un peu au bord du gouffre, un enfant qui dégueule une récitation sans aucun sens du rythme.


« Parce qu'une main...par-fai-te-ment ar-ti-cu-lée...de-man-de-rait l'é-qui-va-lent...de trois cer-veaux hu-mains... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Lun 4 Avr - 23:57

Le contraste est fort entre l'état d'Ivy et celui d'Emi. Elles ne sont visiblement pas offert la même intensité d'orgasme. L'une est déjà prête à jouer la suite, pendant que l'autre est bonne pour la sieste.
D'ailleurs, trop occupée à assouvir une certaine faim, Emi ne se rend même pas compte combien Ivy a baissé sa garde. La future Scarifiée a décidé de lui faire confiance. D'un minable 2/10, on dirait que l'évaluation finale donne un bon 8/10.
Félicitations du jury.


"Non non... Pourquoi un crochet, et non pas plusieurs crochets ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 1:18

Elle se contente de se mettre sur le dos, rabat le crochet contre sa poitrine, tâte son bout entre son pouce et son index, en fixant le plafond, les loupiotes, comme on le ferait pour un ciel noir et pailleté de campagne.

« Je vois pas où tu veux en venir. Tu veux dire comme un grappin ? Un crochet ça suffit.
J'ai d'autres clefs aussi. Mais si on parlait d'autres choses...
 »

Plus bas, en arrêtant de tripoter sa main de substitution, le regard toujours figé.

« Emi, imagine, si tes cellules arrêtent leur processus de vieillissement, alors peut être qu'elles entament d'autres processus. C'est peut être pour ça que tu commences à distinguer des formes ou des couleurs. C'est peut être pour ça que tu retrouveras des règles normales.
Tu te rends compte de ce que ça signifie ? Tu vas muer comme un crabe.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 2:39

Elle redresse son visage d'un coup au mot -crabe-, et regarde les deux pompons clairs qui représentent ses yeux dans les magmas de couvertures. Elle doit avoir le sens de la formule pour tirer Emi de ses explorations labiales qui lui absorbaient 95% du temps de cerveau disponible.

"Hm... Peux-tu préciser cette histoire de mue... Ça ne me rassure pas beaucoup."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 5:33

« Eh bien...je n'en sais rien... Tu vas peut être changer quoi...
Devenir biologiquement autre chose que ce qu'était la Emi d'avant...
Il parait que Valentine se droguait à des venins d'animaux, addicte comme une héroïnomane, sans qu'elle n'en soit morte.
Peut être cherchait t-elle à tester les limites de son nouveau corps. Ou peut être le détestait t-elle.
Que vas tu dire aux gens que tu côtoies si tu recouvres la vue par exemple ?
 »

Elle semble hallucinée par le spectacle statique des lumières. Comme momifiée, le visage grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 6:18

Ivy semble se poser plus de questions qu'elle, elle qui nie ses symptômes depuis leurs apparitions, de peur d'y voir sa fin proche. Mais il est peut être temps de réfléchir à l'avenir puisqu'il a l'air d'exister à nouveau. Elle se redresse, et se lève pour finir de se déshabiller puis pose une fesse sur un coin.
Pour laisser le sang remonter dans son crâne.


"Je n'en sais rien. Puisque rien n'est sûr... Je ne vois pas si bien que çà, d'ailleurs. Je suppose qu'il faudra parler d'une avancée scientifique. Ça ne fera pas de mal à l'ACT... La crédibilisera... "

Elle tire le seau vers elle, pour continuer cette toilette et s'éloigne d'Ivy pour ne pas l'éclabousser

"Eviter de parler du virus... Surtout. Ça leur ferait trop peur."

L'éponge dégouline sur son dos.

"J'aimerai comprendre pourquoi... Pourquoi cette libido... ? Il n'y aucun moyen de la canaliser ?"


Dernière édition par Emi Louise le Mar 5 Avr - 6:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 6:38

Ivy quitte la banquette après un soupir de lassitude apaisé, et en retourne à sa chaise. Elle s'y affale, comme si son cul était trop lourd pour la porter encore un pas de plus.

« J'en sais rien. Je sais rien du tout moi. Je sais simplement ce que je vous ai dis au début.
Je pense que tu devras vivre avec.
 »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Louise

avatar

Messages : 943
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 8:21

Le clapotis de l'eau qu'on essore au dessus du seau répond à l'ange aux ailes arrachées.
Emi sourit encore. C'est plus qu'un simple petit orgasme assisté, plus ou moins partagé, qui s'est déroulé entre les quatre murs de tôle.
La toilette se finit, le temps nécessaire pour comprendre qu'il faut peut être se réveiller.


"J'aimerai que Saül le sache. Même si rien n'est complètement certain. Je n'ai pas eu l'impression qu'il allait très bien ces derniers temps... "

Elle regarde autour d'elle, son intérieur depuis deux ans maintenant. Un peu comme la première fois. Elle se surprend à écraser une larme. Elle cherche une serviette accrochée à la tringle et s'enroule dedans, tout en allant à l'autre bout du wagon, dénicher quelques carrés de coton.

"Je n'ai même pas de quoi me faire de protection..."

Elle rit brièvement. Dos tourné.

"Si il s'avère que je ne suis pas dangereuse, tu me laisseras t'offrir un peu plus que çà ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Violet

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   Mar 5 Avr - 8:58

La réponse est tiède, pas vraiment folichonne. Ivy s'échine à se débarrasser du gant en comprimant sa main sur la table, en bougeant nerveusement les doigts boudinés là dedans, en relevant le caoutchouc grâce au crochet.

« S'il s'avère que tu n'as rien, tu ne m'offriras rien du tout. 
Tu ne m'as rien offert, que ce soit clair. Je me le suis accordée toute seule.
Pour l'reste, j'demande rien. C'est fait c'est fait. On passera à autre chose, simplement.
»

Après la chaleur du désert et la douceur de l'oasis, le blizzard retombe à nouveau sur la gueule éreintée de la trentenaire. Sa main enfin libérée passe subrepticement sur la tâche qui souille son entrejambe. Elle grimace un peu, puis jette un regard méfiant à sa prothèse, comme si elle lui reprochait quelque chose.
Quand enfin Ivy redresse la tête pour accorder un regard froid au dos de l'aveugle, elle se contente de dire, revêche:


« Encore quelques jours, j'ai dit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GV3N10 : Mois #1.3   

Revenir en haut Aller en bas
 
GV3N10 : Mois #1.3
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Compote de poires au pain d'épices ( 8 mois )
» [Kornmehl, Ariella] Le mois des papillons
» Vos plus belles photos du mois de novembre 2009
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours
» [Paye ton armée] Compte-rendu premier mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Act as a Celebration of Technology :: Ondes sécurisées :: De partout et d'ailleurs-
Sauter vers: