Les ondes privées de l'Avant-Garde de Construction Transhumaniste. Mouvement d'élite technologique pour l'élaboration de l'être humain supérieur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Bienvenue à Duretouràlaréalité

Aller en bas 
AuteurMessage
Eugène Witt

avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Bienvenue à Duretouràlaréalité   Dim 3 Avr - 12:41

Witt n'a rien entendu. Le départ furibond de Liberty au petit matin. Le début de "torture" auquel Saül se livre sur une Malicia saucissonnée. Rien entendu. Quedalle. Car c'est dans les limbes d'une murge carabinée qu'il passe la matinée. Dormant de tout son soûl. Il n'a même pas pris la peine de se déshabiller. C'est encore tout équipé qu'il s'est affalé sur une espèce de paillasse. Le visage écrasé sur un vieux pull faisant office d'oreiller. Un filet de bave. Des ronflements.

Il rêve profondément.



--------
--------

Au réveil, il ne s'en souviendra que partiellement, mais lui restera cette impression marquée que sa présence à New vegas n'est plus justifiée. Dans ces tunnels sombres. Des flashs lui montreront un soleil radieux irradiant de lumières de grandes plaines et des étendues sauvages. Une sensation de liberté. Plus d'ordres, plus de pressions, plus de jugements, plus de questions.
Les étendues sauvages et lui.
Non...
Quelque chose de noué autour de son bas-ventre. Deux bras. Féminins.
Dans le dos, la chaleur d'un être. S'appuyant sur lui.
Il se souviendra d'un visage heureux. Le sien.


--------
--------

Quelle heure est-il ?
Aucune idée. Il n'y a pas d'horloge.
Et puis de toute façon, ici, loin de la lumière solaire, on perd rapidement la notion du temps. On s'en fout. Il doit être tard.
Dur retour à la réalité.

Mal de crâne. Ventre barbouillé. Logique, vu la soirée précédente.
Nécessaire probablement.
Il a quand même les idées claires. Il se souvient de tout. Pas de trous noirs, pas d'absences.
Quelle troupe de rêve. Même dans les rangs de la GA il n'avait jamais vu ça.
Il n'est pas dans le joyeux petit monde qu'il s'était imaginé. Dans un doux rêve...
Dur retour à la réalité.

Il retire ses pompes.
Mal aux pieds aussi. Un petit massage s'impose.
Les rangers sont ôtées.
La main glisse sur le pied gauche. L'index suit les lignes de cette scarification stupide.
Pourquoi il a fait ça ? Y tenait-il tant à rejoindre ce groupe ?
C'était de l'esbroufe. Rien d'autre.
Il a beau mettre ca sur le compte de son impulsivité, le constat est limpide, et ne rend la situation que plus pathétique encore.
Dur retour à la réalité.

Direction les douches.
Sans un mot. En silence. Il ne veut parler à personne avant d'être sur d'avoir les idées parfaitement claires.
C'est la zone. Un vieux tuyaux rouillé qui crache une eau aux teintes marrons chiasse.
Un réglage foireux fait varier la température du brulant au glacial.
Pour le confort cinq étoiles, on repassera.
New Vegas, phare technologique dans ce désert radioactif... mon cul oui.
Dur retour à la réalité.



--------
--------


Il ne retourne pas au campement scarifiée. Il ne veut pas assister au petit spectacle qui se déroule dans l'arrière-salle.

Le voila aux étables. A s'entretenir avec son canasson... Prothésix. Quel nom à la con...


T'as pas été gâté mon grand.

Un sucre dans la main que le cheval englouti goulument.

Enfin j'suppose que tu t'en fous.

Il brosse l'animal. Au calme.
Sans pensées malsaines. Sans réflexions. Il s'occupera de tout cela plus tard. Là, il n'a besoin que de faire le vide. Et la compagnie des animaux l'apaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bienvenue à Duretouràlaréalité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réserve de marche, entre théorie et réalité
» Les Marchombres modernes : entre rêve et réalité?
» Bienvenue Christine
» Bienvenue chez les chtis
» Bienvenue chez les ch'tis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Act as a Celebration of Technology :: Ondes sécurisées :: De partout et d'ailleurs-
Sauter vers: