Les ondes privées de l'Avant-Garde de Construction Transhumaniste. Mouvement d'élite technologique pour l'élaboration de l'être humain supérieur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dieu nous a donné le Foie !

Aller en bas 
AuteurMessage
Ana-Lucia Segovia

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Dieu nous a donné le Foie !    Jeu 7 Juil - 12:39

Suite du recyclage Ukrainien.

***

Ou la foi c'est selon. Le couple improbable d'une indienne et d'un mutant irradié pénètre le complexe. L'indienne ne dit plus trop rien, absorbé par son lot de pensées inconsistantes sur la journée-soirée-nuit-de-merdeuh... Putain qu'est-ce qu'elle foutait là ?

Elle savait l'inévitable opération prévue. Découper un corps. Pardon. Inciser, prélever, refermer. Discret, efficace tant que la victime reste vivante. Pas à vif, ses talents d'anesthésiste devraient faire l'affaire. C'était juste sans compter le trop plein d'émotions, le manque de sommeil, d'un repas consistant et équilibré et l'unique verre d'alcool abominable qu'elle avait absorbé. Additionnez le tout avec l'envie ténue et sévère de s'envoyer en l'air - c'est spontané, orageux, ça tenaille et aucune image plus mielleuse ne lui vient en tête alors qu'elle soupire - à défaut un petit cône d'opiacés compenserait.

On avait connu mieux en rendez-vous galant et romantique ceci dit.

Sachant qu'en plus, ni l'un ni l'autre, ne connaissait les aptitudes de chacun.


Fallait le dire, j'aurais ramené mes bocaux de formol....

Le foie est un organe capable de se régénérer seul. Un avantage. Les reins, il y en a deux. Éventuellement, si tu es adepte de la trépanation, un peu de cervelle mais je crois que ce serait trop visible. J'ai rien de mieux à offrir comme meilleure idée présentement. On pourra pêcher sur les zombis de temps à autre, mais si l'autre chieuse capricieuse n'est pas satisfaite, elle ira faire le sale boulot comme une grande ou ce sera ma main dans sa gueule.


Sinon, bien dormi mon chéri ? Oh ce matin, j'ai jardiné et j'ai rencontré des gens d'une si grande gentillesse... Si tu savais. A-DO-RA-BLES. Notre ami Victor semble s'acclimater et tu savais qu'ils avaient des dattes ici ? J'en raffole ! Oh... Puis je ne t'ai pas raconté la dernière... J'ai trouvé une robe trop fashion-tendance de chez Gucci ab-so-lu-ment fantastique chez Emi... Puis j'ai tellement hâte que nous vivions ensemble dans une jolie petite maison avec jardin. On aura un chien hein ? Oh on fera une pendaison de crémaillère et puis aussi des barbecue l'été... Ha ce que je suis mais alors HEU-REU-SE !

...

Non, elle avait l'air aussi fermée et aimable qu'une porte de prison. Même plus besoin de menstruation ou de ces choses typiquement féminines dont on vous fera grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boris Tarkovski

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Dim 10 Juil - 19:23

Pas besoin de trépaner. On peut accéder au lobe frontal par le nez. Mais le foie reste le meilleur choix.

Une réponse automatique. Le mutant semble penser à autre chose. Différent, aussi, à bien y penser. En arpentant le complexe mal éclairé, sa démarche semble moins lourde, son pas moins mesuré. Il a aussi laissé de côté son stoïcisme de façade habituel, et s'arase généreusement mes molaires à force de grincer des dents. Se faire alpaguer au réveil pour servir la soupe à une aristo chinoise, cannibale ou non, ce n'est visiblement pas son idée d'une bonne matinée.

Tu sais, je commence à me dire que mon idée initiale était bien plus marrante...

Au fait, chérie, tu ne voudrais pas assister à une thérapie comportementale à la gégène? Ce serait un spectacle d'un tel romantique...
Tout en ressassant ses pensées cannibalicides, Boris consulte une liste récupérée à la volée dans un des wagon du complexe.


Au menu, rubrique "zombie", on a un dénommé Bill, 52 ans, le Vieux, qu'on ne présente plus, Franky, 24 ans, et Nicky, 28 ans.
Une préférence sur l'origine de la viande? J'avoue que l'idée de charcuter quelque peu le Vieux ne me déplaît guère. D'un autre côté, Nicky semble être en phase terminale, donc pas besoin d'anesthésie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-Lucia Segovia

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Lun 11 Juil - 12:17



HJ : Passer directement à 0.31sec.
Je trouvais les paroles de bon aloi.

***

Cela gronde. Cela colère. Comme un orage sourd. Mais c'est figé à l'intérieur.
Cela se fissure. S'émiette. Se poussière. Se puzzle. Se kaléidoscope.
Oui, elle peut conjuguer ces mots-là.
Si elle le souhaite.


S'entortille. S'entremêle.
Se lie. Se délie.
Rouge, jaune, bleu.
Palette primaire.


Fuite vers l'avant.
Fuite en arrière.
Prison de chair.



Elle lui jette un regard de circonstance. Triste. Probablement.
Venimeux. Piquant. Houleux. Sûrement.

Il semble aller vers l'indicible. Elle suit. Ne dit rien et l'écoute.

Elle fait glisser une de ses bagues contre le mur comme une craie sur un tableau. Son crispant.
Elle aimerait sans doute hurler. Crier. Devenir hystérique. Tout casser.

Mais rien.

C'est figé à l'intérieur et ça ne sort pas. Cela a dépassé le stade embryonnaire.


Alors elle se tait.
Son pas est pesant.
Alors elle se tait.
Ses hurlement intérieurs.
La minent.

Ent(r)ailles béantes
Au creux du cœur
L'âme ecchymose.


Alors elle se tait.
Elle connait la douleur.
Pas le remède.
Alors elle se tait.


Implose. Simplement.


Le silence. Maintenir l'équilibre. La raison.
Dr Jekyll & Mister Hyde.



***

Oh mon amour ! Merveilleuse idée que voilà ! On pourra l'étriper et repeindre les murs en rouge ? Cette couleur est tellement érotique. Vois-tu j'ai toujours considéré le corps comme un temple de passage. La torture ne suffit plus. Il faut effeuiller le moindre grain de peau. Détacher chaque organe et si elle respire encore, l'étouffer avec. Au moins là, elle sera heureuse. J'ai toujours eu une imagination débridée, tu le sais bien... !

***

Enfin, entreront-ils dans la pièce. Elle ne fait pas de choix. Le Vieux est là. Une âme égarée sur un lit. Silencieuse. Laide à en frémir probablement avec son chapeau élimé, son air ahuri. La flamme dans le regard est éteinte déjà.

Crispation des mâchoires de l'indienne. Le ton est haché. L'accent plus prononcé.
Cela lui coûte de parler. Elle veut sa chrysalide de mutisme.


Anesthésie locale ou générale ? Chloroforme et éther. A moins qu'il y a mieux ?

Rigueur méthodique. Chercher l'outil. Le scalpel.
La fine lame qui découpera le fil de ses pensées sanguinolentes.
Et bientôt le générique d'Urgences résonnera.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boris Tarkovski

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Mar 12 Juil - 1:16

Il remarque son trouble. Évidemment.

Il l'interprète de travers. Évidemment.

Éternels quiproquos, sempiternelles douleurs nées du silence entre deux tourtereaux qui auraient tant à se dire. Qui se taisent pour ne pas se perdre.
Et qui pourtant se tairont bientôt parce qu'ils auront tout perdu, et n'auront plus rien à se dire.


Boris pose la main sur le poignet de l'indienne au moment où elle tend sa main vers la lame. Doucement, sans l'enserrer. Toute envie de tuer ou de mutiler enfuie de sa voix, pavant d'une bonne intention de plus son enfer personnel, il pose doucement la question qu'il croit salutaire:

Tu veux que je m'en charge? Tu n'es pas obligée de faire ça, tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-Lucia Segovia

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Mar 12 Juil - 7:29

***

Mais regarde-moi. Désire-moi. Aime-moi.
Montre-le moi. Si je t'aime mal alors apprend-moi.
Car je t'aime à en crever.
Et mon cœur se suicide à petit feu.

Je veux les meilleurs moments comme les pires.
Je veux les tourments, la passion et entretenir la flamme.
Je veux avancer dans la même direction.
Je veux me repaitre de la moindre sensation, émotion.
Qu'on se surprenne, qu'on se délecte, qu'on se vampirise.

Et qu'on partage les gestes de la vie quotidienne.
Et qu'on partage les rires, la complicité, les larmes.
Les dîners aux chandelles et la luxure qui vient toujours après.
Toutes ces petites attentions qui nous font nous sentir vivants.

Et qu'on partage le fracas indélicat des horreurs de ce monde.
Nos propres démons, nos ombres en étant la lumière de l'autre.
Sans se brûler les ailes comme des éphémères.
Et qu'on l'affronte, conscients de s'aimer.
A s'en sublimer.

Côté cœur.
Pile.


***



Se voir le plus possible et s’aimer seulement,
Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remord nous ronge,
Vivre à deux et donner son cœur à tout moment ;

Respecter sa pensée aussi loin qu’on y plonge,
Faire de son amour un jour au lieu d’un songe,
Et dans cette clarté respirer librement ;
Ainsi respirait Laure et chantait son amant.

Vous dont chaque pas touche à la grâce suprême,
C’est vous, la tête en fleurs, qu’on croirait sans souci,
C’est vous qui me disiez qu’il faut aimer ainsi.

Et c’est moi, vieil enfant du doute et du blasphème,
Qui vous écoute, et pense, et vous répond ceci :
Oui, l’on vit autrement, mais c’est ainsi qu’on aime.

Alfred de Musset

***





Je ne suis qu'un pantin désarticulé.
Disloqué de l'intérieur.

Je porte masque sur masque.
Avec toi, je ne peux plus.
Et pourtant, je me sens faussée.
A l'intérieur, c'est un puzzle.
Un labyrinthe dont je ne trouve pas la sortie.
Un kaléidoscope d'images dont je ne sais pas recoller les morceaux.


Tu sais mes cauchemars.
Tu sais mes absences.
Tu sais les maux qui me ronge.
Chaque mois, quand l'enfant que j'aimerais te donner ne s'incise pas dans ma chair.
Chaque moi, quand l'enfant que j'ai pu être n'est plus incisé dans ma chair.
On n'en parle jamais.
J'ai pourtant tant à te dire.
Et toi tant à découvrir.
Même de ces choses que je ne soupçonne pas.

Mais les questions ne viennent pas, je m'exaspère.
Mais les questions ne viennent pas, plus je me perds.

Cela défaille. Cela déraille.
Cela m'échappe, m'intoxique.
M'empêche de respirer.

Chienne sans collier cherche maitre tendre et attentionné à diviniser.

Et je peux être toutes les femmes que tu veux que je sois.
Et je peux être toutes les femmes que tu veux que je sois.
Et je peux être toutes les femmes que tu veux que je sois.
Alors, dis-moi : Laquelle veux-tu que je sois ?

Côté âme.
Face.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-Lucia Segovia

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Mar 12 Juil - 7:31

Et qui pourtant se perdront de s'être tu... ?

La main sur son poignet a un effet apaisant. Elle n'entend pas la question juste le bercement de sa voix. Elle reste immobile avant que le scalpel ne retombe dans un bruit métallique, relâché comme un refus inconscient. Elle sursaute légèrement au son qui se répercute.

Ses épaules s'affaissent. Toute énergie envolée. Elle ne parvient toujours pas à crier, hurler, pleurer. Alors seulement, elle relève la tête vers lui, cherche son regard. Le sien est à pleurer. Une prison de verre d'où la fontaine ne jaillit pas.

Elle aimerait retrouver un regain. Elle voudrait pouvoir tambouriner son torse de ses poings et que tout sorte en flot discontinu jusqu'à la libérer. Tout ne sort pas mais... Un triste sourire se fige.


Ni l'un, ni l'autre ne devrions faire ça. Nous devrions visiter la main dans la main cette cité. Toi, tu me conterais tes souvenirs ici. Les gens que tu as connu et moi je t'écouterai sagement. Je te poserai pleins de questions parce que ma nature veut que je sois curieuse. Puis, nous irions dîner. J'aurais tenté une tenue plus de circonstance. Une robe pour changer. Un peu échancrée, un peu courte aussi sans être indécente.

Il y aurait des bougies. Pourquoi pas une nappe rouge ? Du vin aussi ? Et nous discuterions peut-être de futurs projets. Pourquoi pas une ENO rejoignant la HSC pour rallier Caldeira et Oiléan ?

Je penserai aux autres encore dans le désert en m'inquiétant. Tu me rassurerais à leur sujet.
Puis, tu volerai mes lèvres tant et tant de fois... Peut-être pour me faire taire ?
Avant de me dire que tu as très envie de me faire l'amour et nous irions nous cacher comme des adolescents dans un lieu insolite pour nous abandonner l'un à l'autre... Jusqu'à ce que la fatigue nous blottisse dans un sommeil apaisant l'un contre l'autre.

Maintenant, je sais que ce ne sera pas le cas. Et j'aurais bientôt mal dans ma chair, parce que je ne porterai toujours pas ton enfant. Je me plierai en deux, loin, à attendre que ça passe. Je retiendrais mes cris. Je me droguerais pour faire passer la douleur à en maudire le fait d'être une femme. Comme je fais toutes les quatre-cinq lunes et que tu ne le vois pas.

Et j'ai mal parce que je sais que nous allons commettre des horreurs. Je sais qu'elles sont addictives. Je l'ai accepté mais je n'attendais pas cela ce soir alors que nous venons d'arriver.

Tu as préféré t'occuper d'une cannibale. Avoir des projets à son encontre pour lui faire passer son goût pour la chair humaine, et rien que l'idée semblait te survolter.

Alors, je vais faire ce pour quoi nous sommes venus. Puis j'irai pleurer silencieusement avant de m'endormir d'épuisement et que mes cauchemars ne reviennent comme chaque nuit. Ceux-là dont on ne parle jamais. Puis, viendra le moment durant lequel je disparaitrai et je te dirai que je vais voir par-delà l'horizon.


Elle le fixe toujours. Rire nerveux. Son autre main se pose sur celle de Boris accrochée à son poignet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boris Tarkovski

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Mar 12 Juil - 20:16

Boris baisse la tête, comme si un poids immense lui faisait courber l'échine. C'est du reste le cas. Fatigue, tristesse, culpabilité, inéluctable. Défaite. La maigre étincelle d'espoir qu'il porte encore en lui peine à brasiller.

C'est ce qu'on devrait faire. Et ça a été ma première intention en me réveillant. Je t'ai cherchée. Tu n'étais plus là. J'ai voulu te rejoindre, te faire visiter la ville, découvrir mon histoire à travers elle.
Et j'ai été cueilli au réveil. Emi, que je ne reconnais plus vraiment. Des demandes qui étaient des ordres. Retour dans le giron de la HSC. Le sale boulot, à nouveau. J'allais replonger.

Je me suis éclipsé pour t'appeler. Je voulais au moins être avec toi. J'ai besoin de toi. Mon amour. Ma chance de rédemption, aussi.

...

Est-ce qu'il y a la moindre chance que je te fasse changer d'avis? Qu'on puisse reprendre un peu le cours normal de ce qu'aurait dû être cette journée, une fois ce travail terminé?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-Lucia Segovia

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    Lun 18 Juil - 11:45

Elle écoute dans un silence quasi religieux. A grand renfort de hochements de tête pour marquer sa compréhension.

Long silence. Elle ne les meuble plus désormais. Musicalité ambiguë du silence qui se disperse et se résorbe. Elle y est accoutumée. Cela relève parfois de la sérénité. Peut-être plus de la patience présentement. Elle prend chaque argument, le décortique puis fait des petits amas. Là, comme des petits tas de sable ou des perles de nacre ou de turquoise qu'on fait cheminer sur un fil.

Tu avais le droit de dire non. Non, Emi, je ne peux pas. Quelqu'un m'attend. Plus tard.
Emi la connais-tu seulement pour dire que tu ne la reconnais pas ? Je ne crois pas. Moi oui et je suis venue ici pour elle, pour des promesses, pas pour New Vegas.

Je peux comprendre l'aide que tu souhaitais potentiellement apporter mais le regain pour "guérir" cette jeune fille semblait plus attrayant que moi, que de partager des morceaux épars de ta vie que j'aurai aimé entendre, comprendre, voir à travers tes yeux.

Ce soir, ce n'est plus possible. Je vais faire ce pourquoi je suis venue puis je partirai. Je m'isolerai comme je te l'ai dit. Une lune, deux lunes, trois lunes... Je ne sais pas. Peu importe ce que je ferai, je m'éloignerai de toi. Peu importe ce que nous ferons, nous ne jugerons pas l'autre.

Pour repartir de zéro et que je m'imprègne de ton monde. Puis un soir, nous aurons rendez-vous. Quelque part dans cette cité.

Je tâcherai de ressembler à autre chose qu'à cette forme difforme trop exotique, trop excentrique qui ne te plait pas, dont tu n'as plus le désir. Je vais tenter de ressembler à une femme normale dans une belle toilette et le sourire qui va avec. De poser un regard neuf.

Et là. Peut-être que tu viendras. Peut-être pas. Peut-être que nous aurons cette soirée si tu viens. Je ne sais pas si nous pourrons faire semblant, mais je ne t'impose rien. Tu as le droit aussi de refuser ou bien de débarquer avant cela mais moi je t'attendrai dans tous les cas, ce fameux soir.


Nouvel ange qui passe.

Je ne demandais pas la lune, vraiment, juste de ne pas devenir un meuble décrépi et oublié qui s'érode avec le temps.

Sa main gauche se détache de celle de Boris pour saisir le scalpel. Droitière... Gauchère ou ambidextre ? Elle finit par poser ses prunelles sur ses mains, se surprenant un instant à ne pas être gênée et même se sentir à l'aise en tenant l'instrument ainsi. Vague trouble. Elle le repose finalement. L'heure n'est pas à ces considérations-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu nous a donné le Foie !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu nous a donné le Foie !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livres !!
» Kenneth COOK (Australie)
» Juan RULFO (Mexique)
» Juin 2004: Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
» Dieu et nous Seuls pouvons - Michel Folco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Act as a Celebration of Technology :: Ondes sécurisées :: De partout et d'ailleurs-
Sauter vers: